City Break : 5 jours à Tokyo

City Break : 5 jours à Tokyo

Tokyo, capitale du Japon et ville la plus peuplée du monde (13,5M d’habitants intra muros) a de quoi faire rêver! Avec ses buildings ultra modernes, ses quartiers High Tech, ses temples et ses jardins, Tokyo est la ville de toutes les contradictions : profondément ancrée dans ses traditions ancestrales elle est pourtant perpétuellement tendue vers l’avenir et la modernité.

Dans les circuits « classiques » du Japon, 2 jours sont en général prévus pour la découverte de cette incroyable capitale. Cependant, pour y avoir vécu 3 mois, je conseillerais d’y rester au moins 5 jours, afin de visiter les « incontournables ». Que ce soit lors d’un circuit ou d’un city break, posez vos valises à Tokyo et profitez de ce qu’elle a à vous offrir.

Après avoir arpenté mainte et mainte fois la capitale nippone, je vous propose donc de vous faire partager mon expérience à travers un circuit de 5 jours qui regroupe (selon moi) les visites essentielles.


Jour 1 : Shinjuku

Débuter la journée par le quartier de Nishi Shinjuku (Ouest), le seul quartier où les rues sont en angles droits. Aller s’extasier au pied des gratte-ciel comme la Cocoon Tower (géante chrysalide) et monter au 45ème étage de la mairie de Tokyo pour admirer un panorama à couper le souffle sur la ville qui s’étend à perte de vue. (A faire également la nuit !).

Pour le déjeuner, pourquoi pas un pique-nique au Shinjuku Gyoen (mon parc préféré à Tokyo), une petite oasis de verdure au cœur d’un quartier ultra urbanisé. Vastes pelouses pour jouer avec ses enfants ou faire une sieste, joli étang traversé par un pont typique, maison de thé traditionnelle, temple shinto,…  Ne pas oublier de visiter la serre où se côtoient les plus belles plantes tropicales ! (entrée 200 yens).

Continuer votre journée en arpentant les rues de Shinjuku Est où vous trouverez un condensé de toute l’identité tokyoïte: des boutiques de luxes, des centres commerciaux (notamment l’Isetan), des restaurants à foison, des écrans géants, des arcades de jeux,… N’oubliez pas de parcourir les rues très étroites de Golden Gai, jalonnées de bars construits en bois à la fin de la seconde guerre mondiale (attention, les touristes ne sont pas autorisés à y entrer), un quartier qui a conservé toute son authenticité.

Mais Shinjuku prend tout son charme à la nuit tombée lorsque les néons des enseignes publicitaires s’allument, qu’une foule toujours plus dense envahie les rues et que le bruit des arcades de jeux résonne à chacun de vos pas.

Conseils :

  • Boire un verre ou manger des sushis dans le quartier de Kabukicho marqué par ses néons rouges et ses cabarets.
  •  S’essayer au baseball à l’oslo batting center
  • Assister au show de robot le plus surréaliste de votre vie au Robot Restaurant, établissement situé au cœur du quartier de Kabukicho. Possibilité de diner sur place (sous forme de bento). A réserver au moins 48h avant.

Jour 2 : Harajuku et Shibuya

Commencer votre journée par la découverte du quartier le plus fashion de la capitale, Harajuku. Bordé de boutiques, Omote Sando est le boulevard incontournable pour ceux qui aiment la mode et l’architecture contemporaine (jetez un oeil au Tokyu plaza). Si vous voulez ramener des cadeaux, l’Oriental bazar est la boutique idéale. Continuer votre découverte du quartier par l’étroite ruelle où se concentrent les dernières boutiques pour ados, Takeshita Dori. La foule crée parfois des embouteillages! A tester: les crêpes en forme de glace, même si le goût n’y est pas c’est un régal pour les yeux.

Après avoir dévalisé les magasins, rendez vous au poumon vert de Tokyo, le parc Yoyogi. Certes très agréable l’été lors de fortes chaleurs, le Yoyogi est surtout connu pour abriter le plus majestueux sanctuaire shinto de la capitale, le Meiji Jingu. Malgré l’affût de milliers de visiteurs par jour, il a su conserver toute sa spiritualité et son authenticité. Conseils: s’y rendre de préférence le week-end pour assister à des mariages traditionnels et pour admirer les japonais vétus de leur plus beau kimono. A savoir: à 14h, un moine sonne le gong.

Après cette pause spirituelle, direction le quartier de Shibuya, le « cœur de la bête » comme certains l’appellent. Après avoir vu Shinjuku, vous trouverez sans doute Shibuya beaucoup moins « crazy ». L’incontournable de ce quartier c’est bien sûr le fameux Crossing (ou carrefour), l’intersection la plus fréquentée du monde, une véritable marée humaine qui va et qui vient au rythme des feux tricolores. Conseil : pour avoir un joli aperçu du phénomène, aller au Starbucks Coffee, situé au 1er étage de l’immeuble qui borde le crossing.

De nombreux guides vous conseilleront de vous balader dans Center Gai, l’artère principale, mais très honnêtement à part quelques boutiques et fast food, elle m’a plutôt déçue. Par contre, une boutique qui vaut le détour c’est Disney Store et son entrée si originale et son concept unique (je n’en dis pas plus, je vous laisse la surprise).

N’hésitez pas à attendre la nuit pour voir s’illuminer tous les néons et panneaux publicitaires du carrefour pour véritablement voir Shibuya prendre vie et faire de superbes photos.

Jour 3 : Senso-Ji et Asakusa

Débuter votre journée par la visite du plus vieux temple de la capitale et la demeure spirituelle des ancêtres des tokyoïtes, le Senso-Ji. La découverte de ce temple a été un coup de cœur, tant par sa beauté architecturale que par l’ambiance qui y règne et la présence à la fois de traditions ancestrales (l’encens, les prières,…) et d’ultra modernité (depuis le temple, vous pourrez admirer la Tokyo Sky Tree qui domine au loin). Conseil : aller vous promener à l’Ouest du temple principal, vous y découvrirez un joli jardin où coule une petite rivière.

En quittant le temple par la porte principale, traverser Nakamise Dori, rue commerçante très animée où vous trouverez des boutiques souvenirs, des objets artisanaux et des spécialités culinaires.

Dirigez-vous ensuite vers Asakusa station et le pont qui enjambe la rivière Sumida. De là vous avez une superbe vue sur un ensemble de buildings très contemporains, notamment la Tokyo Sky Tree et la Asahi Flame (grosse flamme en or qui pèse plus de 300 tonnes). A partir de là vous pouvez vous balader le long de la rivière, sur les quais aménagés ou vous diriger vers la Sky Tree, haute de 634m et découvrir Tokyo vue du ciel grâce à ses deux observatoires (350m et 450m). Tous deux dévoilent un panorama saisissant sur la ville de jour comme de nuit. Même si la vue vaut le détour, cela reste quand même très cher (2000 yens / pers pour le premier observatoire et 3000 yens pour le second).

Jour 4 : le Palais Impérial, la gare de Tokyo et Marunouchi

Je vous propose de découvrir le cœur géographique de Tokyo et le célèbre Palais de l’Empereur. La gare la plus proche pour y accéder est la gare de Tokyo, et contrairement aux autres stations de la capitale, celle-ci se démarque par son style architectural, plus européen, construite en briques rouges, dénotant ainsi avec les gratte-ciel rutilants qui l’entourent. Avec ses coupoles magnifiquement décorées, c’est une vraie visite en soi.

Direction donc le Palais impérial, résidence de l’empereur du Japon. Au risque d’en décevoir quelques uns, le palais ne se visite pas! Vous avez toutefois un aperçu du palais où vous pouvez faire des photos sur la partie Sud Est. Seul le Jardin oriental est ouvert au public. Très agréable il se compose notamment d’un petit étang aménagé et d’une tour d’observation qui permet d’admirer l’ensemble des jardins et les buildings du quartier.

A savoir : le jardin oriental est fermé les lundis et vendredis. De plus, pour les amateurs de course à pied, une piste aménagée de 5 km contourne le palais et les douves. C’est le seul espace de la capitale aménagé pour les coureurs.

Après vous être promené dans les jardins impériaux, je vous conseille de partir à la découverte du quartier de Marunouchi (quartier luxueux) et notamment de visiter Brick Square, qui abrite le musée du Prado, un jardin contemporain et de nombreux restaurants. Une pause idéale pour le déjeuner.

Pour finir, s’il vous reste un peu de temps, longer la voie de chemin de fer au Sud de la gare de Tokyo et tomber nez à nez avec un des joyaux de l’architecture de la capitale, aux allures de vaisseau de verre: il s’agit du Tokyo International Forum (palais des congrès). Conseil : monter au 6ème étage pour explorer les passerelles.

Jour 5 : Marché au poisson de Tsukiji, Ginza et Odaiba

Une dernière journée certes chargée mais qui en vaut la peine.

Elle commence tôt le matin par le marché au poisson de Tsukiji, le plus grand marché de poissons au monde (rien que ça !) où vous découvrirez une ambiance frénétique et un panel de poissons et fruits de mer international, du poulpe au thon en passant par les gros coquillages. Un régal pour les sens et pour les photos !  Conseil : y aller entre 9h et 11h, sauf le dimanche (fermé). Vous pouvez bien sûr en profiter pour déjeuner sur place (de nombreux restaurants et stands sont présents).

Avant de vous diriger vers le centre de Ginza, remonter Kashidoki-bashi et sur votre droite vous trouverez le Kabuki-za, le temple du Kabuki (art théâtrale japonais le plus prestigieux) qui attire l’oeil par son anachronisme architectural. Dans cet environnement de building, le Kabuki-za dénote complètement. Vous pouvez bien sûr acheter des places pour assister à une représentation. Lien utile : http://www.kabuki-bito.jp/eng/top.html

Parcourez ensuite le fameux quartier de Ginza et sa célèbre avenue, Chuo Dori, une des artères principales de la capitale, bordée de boutiques de luxe et de grands magasins, c’est le lieu idéal pour le shopping.

Je vous emmène maintenant dans l’un des mes quartiers préférés, qui permet de changer un peu d’ambiance et de boucler agréablement votre city break: direction Odaiba !

Pour vous rendre sur l’île d’Odaiba, il n’y a qu’un seul moyen: il faut prendre la Yurikamome line, ligne automatique et entièrement aérienne. Je vous conseille de vous arrêter à Daiba Station et de vous diriger vers la mer. Et oui, pour la première fois dans ce circuit vous allez voir la partie polder de Tokyo, entièrement construite sur l’océan, et croyez moi ça vaut le coup d’œil! Et là, surprise vous tomberez nez à nez avec… La statue de la liberté ! Et oui même si elle est plus petite que son homologue américaine, elle n’en est pas moins impressionnante. Arrêt photo obligatoire avec en arrière plan le Rainbow bridge (pont qui relie l’île au cœur de la capitale) et une succession de superbes buildings. On se sentirait presque comme propulsé sur la côte Est des Etats-Unis ! On peut même apercevoir la Tokyo Tower. Après cet arrêt photo, se balader le long des quais jusqu’à la plage de sable blanc aménagée d’où l’on peut s’adonner à quelques activités aquatiques (paddle, planche à voile,…) ou juste se détendre à la terrasse d’un café. Dépaysement assuré !

Pour finir la journée en beauté, vous pouvez aller à Palette town (à l’Est d’Odaiba), endroit très à la mode,  qui comprend notamment la grande roue de Tokyo, symbole d’Odaïba. Rien de tel qu’observer la capitale nippone illuminée, une dernière fois et de se rappeler de tous les endroits que vous avez visité. 🙂

 

Pour ceux qui ont la chance de rester plus longtemps à Tokyo je peux vous conseiller de visiter:

  • Roppongi et la Tokyo Tower
  • Ueno (le zoo, les temples et le musée national de Tokyo) et le quartier authentique de Yanaka
  • Lidabashi et le Tokyo Dome City Attraction
  • Yebisu garden Place

Si vous besoin d’informations sur ces suggestions ou sur le circuit en lui-même, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact 🙂

 

Retrouver ici les plus belles photos de Tokyo !

galerie photos tokyo
2017-02-18T16:08:31+00:0024 février 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.