Conseils aux voyageurs : les recommandations du Ministère des Affaires Etrangères

Conseils aux voyageurs : les recommandations du Ministère des Affaires Etrangères

Avant de débuter l’organisation de son voyage il est important de se renseigner sur les événements que rencontre le pays dans lequel vous voulez séjourner afin de garantir votre sécurité. Le site du ministère des Affaires Etrangères et plus particulièrement sa rubrique « Conseils aux voyageurs » est l’outil fondamental pour trouver les informations dont vous avez besoin (formalités d’entrée et de sortie du territoire, sécurité, vaccins,…) afin de contribuer au bon déroulement de votre séjour.

Dans cet article je souhaite faire un point sur l’actualité du tourisme dans le monde et vous donner les informations dont vous pourriez avoir besoin si vous planifiez prochainement un séjour à l’étranger. Ces informations sont tirées directement du site du Ministère des Affaires Etrangères.

  • Les cartes du Ministère des Affaires Etrangères : connaître la situation actuelle des pays

Ces cartes reflètent la situation actuelle des pays (en fonction de l’instabilité politique, de la sécurité, etc) et donnent des conseils aux voyageurs à travers  4 catégories:

– Pays formellement déconseillés

– Pays déconseillés sauf raison impérative

– Pays en vigilance renforcée

– Pays en vigilance normale

Ce sont bien sûr des indicateurs, et comme le rappelle le Ministère des Affaires Etrangères : « entre la réservation du voyage et le départ, la situation d’un pays peut changer ». C’est pourquoi vous devez vous tenir informés régulièrement de l’évolution de la situation. Quant à la décision d’annuler ou de maintenir votre voyage, elle vous revient.

Pour avoir un aperçu plus détaillé de la situation du pays dans lequel vous souhaitez séjourner, il suffit de vous rendre dans la rubrique « Conseils par pays » et de sélectionner votre destination.

Ariane, votre outil sécurité à l’étranger : le Ministère des Affaires Etrangères a récemment mis en place un dispositif de sécurité pour les voyageurs déjà sur place, Ariane. Ariane est un outil qui vous permet, une fois dans le pays de destination, d’être tenu informé de la situation et de recevoir des recommandations de sécurité par mail si besoin est, d’être contacté en cas de crise dans votre pays de destination et de prévenir votre « personne contact » en cas de besoin.  Que devez-vous faire ? Avant d’effectuer un voyage à l’étranger il vous suffit de vous signaler gratuitement auprès du ministère des Affaires Etrangères via l’inscription sur le site Ariane. Vous devrez alors fournir des données personnelles qui seront bien évidemment tenues confidentielles et qui seront directement traitées par le Centre de crises du ministère des Affaires Etrangères et les postes diplomatiques et consulaires français. Pour ceux qui séjournent plus de 6 mois à l’étranger cette inscription ne se substitue pas à l’inscription au registre des Français établis hors de France.

Nous avons notamment pu nous rendre compte de l’utilité de cet outil lors du tremblement de terre au Népal. Alors si vous prévoyez de vous rendre dans un pays « à risques » n’hésitez pas à vous inscrire sur Ariane afin de garantir votre sécurité et de rassurer vos proches.

  • Un point situation sur le virus Zika et ses conséquences pour les voyageurs

L’alerte pour le virus Zika est toujours d’actualité et touche de nombreux pays d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Vous pouvez trouver la liste des pays touchés sur le site European Centre for disease prevention and control.

Qu’est-ce que le virus Zika ? Il s’agit d’une maladie transmise par les piqûres de moustique de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Quels sont les symptômes de la maladie ? Fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et éruptions cutanées.

Les recommandations du Ministère des Affaires Etrangères si vous prévoyez un voyage dans une zone d’épidémie du virus :

– Respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustique (vêtements longs, répulsifs anti-moustiques, climatisation, moustiquaire), nuit et jour.

Consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

– Pour les femmes enceintes, d’être informées sur les embryofoethopathies et autres complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika; respecter les mesures de prévention des piqûres de moustique et les bonnes pratiques relatives à l’utilisation des produits insecticides et répulsifs ; d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage ; à leur retour, pendant la durée de la grossesse, d’éviter tout rapport sexuel non protégé avec un homme ayant pu être infecté par le virus Zika ; consulter un praticien en cas de signes cliniques évocateurs d’une infection Zika, pendant le voyage ou au retour.

Avant de vous lancer dans l’élaboration de votre voyage à l’étranger, je vous conseille de vous renseigner et de consulter la fiche « Conseils par pays » du site du Ministère des Affaires Etrangères. La décision de maintenir, de reporter ou d’annuler votre voyage vous appartient, le Ministère des Affaires Etrangères ne donnera pas d’ordre aux voyageurs.

Quelques cartes donnant un aperçu des pays touchés par le virus Zika :

  • Petit rappel utile sur les nouvelles formalités d’entrée au Maroc

Je profite de cet article pour faire un point sur les nouvelles formalités concernant l’entrée sur le territoire marocain. En effet, depuis Juin 2015, pour les ressortissants français la Carte Nationale d’Identité ne suffit plus pour se rendre au Maroc, vous devez être en possession d’un passeport en cours de validité couvrant la totalité du séjour programmé. Cette loi concerne également les voyages organisés.

Sans passeport valide, la compagnie aérienne vous refusera l’accès à l’embarquement. Idem pour les croisiéristes : si votre croisière fait escale au Maroc, il faudra présenter votre passeport afin de pouvoir vous déplacer sur le territoire et profiter de votre temps libre.

En cas de refus de la compagnie aérienne ou du croisiériste d’embarquer vous serez seul responsable et perdrez ainsi la totalité de votre voyage.

2017-02-18T16:08:28+00:0023 mars 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.