Escapade nature au Japon : 2 jours à Nikko

Escapade nature au Japon : 2 jours à Nikko

Si vous séjournez quelques temps à Tokyo, peut-être aurez vous besoin de vous « échapper » quelques jours au grand air, loin de l’agitation de cette mégalopole mondiale au rythme effréné. De par sa situation géographique particulière (le long de l’anneau de feu du pacifique), le Japon offre des paysages extrêmement variés, où les montagnes côtoient les volcans en activité, les sources d’eau chaudes naturelles, les rizières, les villes… Le Nord d’Honshu, notamment, a su conserver une image rurale, tranquille et une beauté naturelle: montagnes escarpées, forêts, lacs et onsen (sources chaudes) offrent un paysage unique et une région idéale pour prendre un grand bol d’air frais.

Au cœur de cette région sauvage se trouve Nikko, fondée il y a plus de 12 siècles par un moine Bouddhiste (Shodo Shonin) et qui devint au long des siècles un centre bouddhique puis shintoïste très renommé. La ville, dont le nom signifie « Lumière du Soleil » prit toute sa splendeur grâce au clan Tokugawa qui y fit construire de nombreux temples et sanctuaires inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Nikko se situe également au pied des montagnes, au milieu de forêts et d’un parc naturel national. Une ville idéale donc pour allier Nature et Culture, le temps d’un week-end.

  • Comment s’y rendre depuis Tokyo

Nikko est situé à environ 140 km au Nord de Tokyo. Vous pouvez vous y rendre en voiture et également en train. Si vous optez pour cette dernière option, le plus simple est de prendre le Tohoku Shinkansen à la gare de Tokyo, jusqu’a Utsunomiya Station, puis de prendre la JR Nikko line jusqu’à Nikko Station.  Cela reste une solution assez onéreuse puisque le coût s’élève à environ 10 100 yens par personne aller/retour.

Je vous conseille de regarder sur le site http://www.hyperdia.com/en/ extrêmement bien fait, qui vous permet de trouver le meilleur itinéraire en fonction de votre date de séjour et de votre budget.

  • Idée de circuit : Nikko en 2 jours

La découverte de Nikko, lors d’un week-end, a été un véritable coup de cœur pour moi, à la fois pour ses paysages grandioses et pour ses sites culturels de premier plan. Je vous propose donc un court circuit de 2 jours où se mêlent escapade naturelle et visites incontournables.

Jour 1 : A la découverte du Parc naturel National

Après votre arrivée à la gare de Nikko, la plus ancienne du Japon oriental (construite en 1915), prenez un bus jusqu’à l’arrêt n° 23 Akechidaira (compter environ 30-40 min de bus). La route est vraiment très belle puisque vous êtes au coeur d’une vaste forêt qui surplombe la ville de Nikko. Pour avoir une vue encore plus époustouflante, prenez le téléphérique (Ropeway) jusqu’à l’observatoire d’Akechidaira (730 yens A/R par personne) où vous attend un panorama à couper le souffle ! Vous pourrez notamment admirer le superbe lac de montagne Chuzen-Ji et les Chutes de Kegon (puissantes chutes d’eau), ainsi que le Mont Nantai, un des volcans les plus célèbres du japon, et les crêtes qui se dressent à perte de vue. C’est de là que vous ferez sans doute les plus belles photos de la région. Selon moi un endroit immanquable et un vrai coup de cœur !

Après avoir pleinement profiter de ce magnifique panorama,  redescendez à l’arrêt de bus et continuer votre route jusqu’à l’arrêt n° 24, Chuzen-Ji Onsen. A partir de là, je vous conseille d’aller de suite faire des photos de la puissante chute de Kegon et d’aller ensuite déjeuner dans l’un des petits restaurants traditionnels de cet adorable village de montagne.

Après le déjeuner, direction le superbe lac Chuzen-Ji, situé au pied du Mont Nantai. Les amoureux de la nature ne peuvent qu’aimer cet endroit paisible d’une grande beauté naturelle entouré de montagnes  et de forêts. Suivez le chemin qui longe le lac sur votre gauche jusqu’au temple Chuzen-Ji qui abrite une effigie de Tachiki Kannon aux 1000 bras, taillée dans un arbre vivant par Shodo Shonin le fondateur de Nikko. Vous aurez également une très belle vue sur le lac et les montagnes depuis la terrasse du temple.

Un lieu idéal pour se détendre, admirer la nature et prendre un grand bol d’air frais. Retour ensuite à Nikko.

Conseil hébergement: Nikko étant une ville connue pour ses onsen (sources chaudes), vous trouverez de nombreux établissements de « luxe » proposant des bains privés ; si vous avez un budget limité, je vous conseille de réserver votre nuit au Stay Nikko GuestHouse, très bien noté sur TripAdvisor et sur Booking, que j’ai moi même testé avec mon mari. Le gérant est très accueillant et parle couramment anglais ce qui est tout de même bien pratique, les chambres (de style japonais), sont très confortables et cosy, le petit déjeuner copieux et les espaces communs (toilettes et salle de bain) propres. N’hésitez pas à demander des conseils pour les restaurants au gérant, il se fera une joie de vous aider. Vous pouvez réserver directement sur Booking et le coût de la nuit est compris entre 60 et 80€.

Lien utile http://www.booking.com/hotel/jp/stay-nikko-guesthouse.fr.html

Jour 2 : une journée au cœur de l’Histoire, sur les traces du clan Tokugawa

Depuis la gare de Nikko, prenez le bus jusqu’à l’arrêt n°7 Shinkyo. Vous tomberez alors nez à nez avec l’un des symboles de la ville de Nikko, le célèbre Pont Shinkyo, en bois laqué de rouge qui enjambe la rivière Daiya à l’endroit où, selon la légende, Shodo Shonin la traversa sur le dos de deux énormes serpents. Un très joli pont qui s’inscrit dans un espace naturel d’une grande beauté : un cadre idéal pour faire de belles photos.

Sur votre droite débute la vaste zone touristique où sont érigés les temples et sanctuaires qui font la splendeur de la ville de Nikko. Le premier des temples est le Rinno-ji, le plus ancien temple fondé à Nikko par Shodo Shonin. Il m’a beaucoup déçu car lorsque j’y suis allée, il était recouvert d’un hangar à cause d’une importante rénovation… Selon moi, tant qu’il est en rénovation, il ne mérite pas qu’on s’y attarde.

La visite majeure et incontournable du site est le Toshogu Shrine, sanctuaire et mausolée du seigneur Tokugawa Ieyasu (1543-1616), construit par son descendant Tokugawa Iemitsu afin d’éblouir le peuple. Ce lieu a su conserver de nombreux éléments bouddhiques, notamment sa pagode à cinq niveaux, bâtie en 1650 et reconstruite en 1818, qui se situe à l’entrée du sanctuaire. Extrêmement vaste, le Toshogu se compose de nombreux éléments architecturaux tels que des portes, des écuries, des temples, des tours, des torii, etc. Il vous faudra plusieurs heures pour les parcourir et admirer les détails des décors. Un vrai régal pour les yeux et pour les photos. Conseil: assez mal indiqué, n’oubliez pas de vous rendre à la Tour du Trésor (située au Nord Est du site) qui abrite les cendres d’Ieyasu. Pour y accéder, vous devrez suivre un sentier au milieu de la forêt qui monte un peu, un moyen de profiter de la nature environnante.

Avant de repartir, dirigez vous au Nord du site pour une dernière visite incontournable : le Tayuin-Byo, sanctuaire et mausolée de Tokugawa Iemitsu (1604-1651) achevé en 1653. De nombreuses portes ornées où se dressent des statues de dieux protecteurs, se succèdent jusqu’au temple principal richement ornementé et au Kokamon, porte menant au tombeau de Iemitsu. Contrairement au Toshogu, très touristique et donc très fréquenté, le Tayuin-Byo est plus excentré et donc plus paisible. Il se situe également au milieu de la forêt ce qui lui confère un cadre plus authentique.

Pour le déjeuner, vous trouverez quelques restaurants disséminés sur le site destinés aux touristes.

S’il vous reste un peu de temps avant de quitter Nikko, je vous conseille une dernière visite, en pleine nature et accessible à pied (en 15 min) : les Kanmangafuchi Abyss. Il s’agit d’un site naturel, formé par des coulées de lave d’une ancienne éruption du Mont Nantai où vinrent se mêler les eaux de la Daiya, pour former des bassins, lieux sacrés du Bouddhisme. Le long du chemin menant aux bassins, vous découvrirez également 70 Bouddhas Bosatsu, des enfants coiffés de bonnets et parfois habillés.

N’hésitez pas également à parcourir la rue principale de Nikko bordée de nombreuses boutiques d’objets artisanaux, de salons de thé, de restaurants, etc. Avant de reprendre la direction de la gare…

Retrouver ici les plus belles photos de Nikko !

galerie photos Nikko
2017-02-18T16:08:29+00:0011 mars 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.