Idée circuit : un week-end à Kyoto

Idée circuit : un week-end à Kyoto

Dans des précédents articles j’ai parlé des visites à faire dans la région de Kyoto (le château d’Himeji et les Universal Studio Japan). Il est donc logique de vous présenter maintenant l’ancienne capitale impériale au riche patrimoine culturel : Kyoto. Située dans la région du Kansai, à l’Ouest de l’île d’Honshu, Kyoto a su conserver son caractère authentique grâce à ses temples et sanctuaires, pour la plupart inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, et ses traditions ancestrales notamment sa cuisine raffinée et son dialecte mélodieux.

Il arrive souvent que l’on compare (ou que l’on confonde) Kyoto et Tokyo: elles n’ont pourtant rien à voir ! Après avoir séjourné quelques temps à Tokyo, ville ultra moderne où les quartiers High Tech et les gratte-ciel règnent en maître, vous aurez peut être un choc en découvrant Kyoto. Ça a été mon cas. Plus besoin ici de lever constamment la tête pour voir le sommet des immeubles, il n’y a quasiment que des maisons; oubliez l’architecture moderne, à Kyoto le bois prédomine et les rues pavées sont omniprésentes ce qui confère à cette ville un charme certain.  Enfin, pour pour tous ceux qui auraient pu se sentir frustrés par le manque de boutiques souvenirs traditionnels de la capitale, vous serez ravis à Kyoto, car dans chaque petite rue se trouvent des boutiques de produits artisanaux, des salons de thé, des stands de dégustations de spécialités culinaires, etc…

Lorsque l’on visite le Japon, on met souvent l’accent sur Tokyo, qui se visite au moins en 5 jours (voir l’article Idée circuit : 5 jours à Tokyo), ce qui laisse peu de temps à la visite d’autres villes. C’est pourquoi j’ai décidé de vous proposer ici un circuit de l’ancienne capitale impériale en 2 jours, que j’ai moi même expérimenté cet hiver, et dans lequel j’inclus des visites incontournables, parfois très connues, parfois hors des guides touristiques.

  • Comment s’y rendre depuis Tokyo / Bon plans

Il y a différents moyens de se rendre à Kyoto. La solution la moins onéreuse serait de prendre le bus, mais gare au mal de dos (vous êtes souvent à l’étroit) et à la fatigue. La solution pour laquelle j’ai opté est le train. Mais pas n’importe quel train, le Shinkansen, un des train les plus rapides du monde et surtout le plus fiable en terme de sécurité et de ponctualité !  Le Shinkansen Nozomi relie Tokyo station à Kyoto station en 2h15, ce qui est plus que pratique lorsque vous ne souhaitez passer que 2 jours à Kyoto. Le seul petit point noir est son coût, environ 28.OOO yens Aller/Retour par personne (225€ environ).

Bon plan : Si vous voulez faire quelques économies sur votre billet de train, le site JAPANICAN propose un e-voucher (bon d’échange) pour un package incluant le billet de train Tokyo-Kyoto-Tokyo et une journée de métro sur Kyoto au prix de 21.600 yens par personne, soit une économie de 22%.

Lien utile : http://www.japanican.com/en/tour/detail/VJOPENTK1/?GN_tours

Vous avez juste à acheter en ligne le voucher (en spécifiant le nombre de personnes) et ensuite à l’imprimer et à remplir un formulaire (à télécharger) et à présenter l’ensemble des documents demandés à la JR Tokai Tour Office (Tokyo station). Une conseillère vous donnera alors vos billets de train et votre voucher pour le pass métro à Kyoto. Pour récupérer votre carte pass métro, vous devrez vous diriger à l’extérieur de la gare de Kyoto au Bus Information Center et donner votre voucher. Attention toutefois, le pass n’est valable que pour les métros à Kyoto, et non pour les lignes privées de chemins de fer ! Il n’y a que deux lignes de métro à Kyoto: une qui va d’Est en Ouest, la Tozai line et une qui va du Nord au Sud, la Karasuma line. Pour emprunter les lignes privées, il vous faudra payer! Si vous avez la SUICA Card, pas de problème, vous pourrez l’utiliser à Kyoto.

L’avantage du package e-voucher, en dehors de son coût, est de vous permettre de choisir la date de votre retour librement dans la limite de 7 jours.

  • Le circuit 2 jours à Kyoto

Jour 1 :

Après votre arrivée à Kyoto station, je vous conseille de laisser votre bagage dans un des casiers de la gare pour la journée. Cela vous évitera de devoir passer par votre hébergement avant de commencer les visites et de perdre un temps précieux (2 jours, ça passe vite !).

Direction le Sud Est de la ville pour la visite du Tofuku-ji, l’un des plus grands temples bouddhistes de Kyoto et particulièrement mis en valeur à l’automne grâce à ses érables japonais. Le Tofuku-ji est un ensemble de pavillons et de jardins que l’on découvre en se promenant.

Conseils : ne manquez pas la Sanmon gate, la porte de temple la plus ancienne et la plus large du japon, une merveille ! Et surtout, allez découvrir le Ryounin, une annexe du Tofuku-ji, peu connu des guides et des touristes (tant mieux !) et mon coup de cœur. Dans ce lieu se trouve un paisible jardin sec japonais que vous pourrez admirer depuis un tatami. A Kyoto, vous avez la possibilité de visiter de nombreux jardins secs comme le Daisen-in, mais aussi beaux soient-ils, ils sont envahis par les visiteurs. Alors que le Ryounin vous offre un vrai moment de calme et de réflexion.

Vous pouvez finir votre matinée par la visite du Fushimi inari, le sanctuaire aux milliers de torii vous menant au cœur d’une forêt sacrée. Il s’agit du plus important temple dédié au dieu Shinto du riz, Inari. Les renards étant les messagers d’Inari vous pourrez observer de nombreuses statues à leur effigie. C’est également l’un des plus vieux temples de Kyoto.

Après le déjeuner, direction le Sanjusangen-do, classé trésor national. En le découvrant de l’extérieur, j’ai d’abord été déçue. Mais la beauté et la spécifité de ce temple résident à l’intérieur de celui-ci. En effet, 1000 effigies de Kannon, presque identiques, luisent dans l’obscurité et produisent un effet hallucinatoire. Au centre des statues se trouve une imposante statue de Kannon aux 1000 bras dont la tête est surmontée de 10 autres têtes. Attention : les photos sont interdites.

Depuis le Sanjusangen-do, vous pouvez vous diriger à pied jusqu’au temple le plus connu de Kyoto, le Kiyomizu-Dera, temple construit sur une terrasse en bois ajustée sans un seul clou ! Depuis le temple vous aurez une superbe vue sur la ville et sur les montagnes qui entourent Kyoto à l’Ouest.Mais qui dit temple célèbre, dit beaucoup de visiteurs. Aussi beau soit-il, je n’ai pas eu envie d’y rester trop longtemps à cause du monde. Conseil : y aller le matin (peu de touristes) ou en fin de journée pour admirer le coucher du soleil.

Et puisque vous êtes dans cette partie de la ville, je vous conseille de passer votre soirée dans le quartier de Gion, plein de charme qui a su conserver son caractère rustique. Vous y trouverez de nombreux restaurants pour dîner.

Avant de rentrer à votre hôtel, n’oubliez pas votre valise à la gare de Kyoto 😉

Jour 2 :

Rien de tel pour commencer la journée, qu’un petit tour à Nishiki market, qui se compose d’une centaine de restaurants et stands de spécialités culinaires: poissons, sushis, pickles, gâteaux japonais à base de haricots rouges, etc… Un régal pour les yeux, pour les papilles et pour les amateurs de photos.

Et puisque, j’en suis sûre, vous avez adoré l’authentique quartier de Gion, je vous propose de le redécouvrir, mais de jour. Lorsque vous empruntez la rue Kiyomizuzaka, qui mène au Kiyumizu-Dera, tourner à gauche sur Sannenzaka, petite rue pavée pleine de charme, qui vous mènera à la Pagode Yasaka (datant de 589). Dirigez vous ensuite au parc Maruyama où pendant le printemps vous pourrez admirer les cerisiers en fleurs. Votre trajet se termine au sanctuaire Yasaka où se tient en juillet le plus grand festival de l’année, le Gion Matsuri.

Après le déjeuner, et avant de repartir, pourquoi ne pas faire un peu de shopping et ramener quelques souvenirs ? Vous aurez l’embarras du choix à Shijo Dori, grand boulevard bordé de boutiques, de restaurants, de cafés,… ! Si vous avez encore un peu de temps, traversez le pont qui enjambe la rivière à pied et promenez vous le long des quais afin de profiter de quelques instants de calme et sérénité.

Dans certains guides, on vous propose de visiter l’allée de Pontocho, quartier de geisha et de distractions. Elle m’a assez déçue et je ne lui ai trouvé aucun intêret…

Voilà, il est temps de quitter Kyoto… Si vous avez la chance d’y passer plus de temps, je vous suggère de découvrir l’Ouest de la ville qui offre de belles visites.

Retrouver ici les plus belles photos de Kyoto !

galerie photos Kyoto
2017-02-18T16:08:30+00:002 mars 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.